LES PETITES CROIX DERRIÈRE CHEZ MOI

Au Moyen âge, la vie était dure et les disputes aussi. Non seulement, les seigneurs étaient toujours en guerre entre eux, mais aussi des brigands peuplaient les forêts, à proximité des chemins de commerce. L’Eglise essaya par plusieurs moyens de maintenir la paix et de protéger ses fidèles. La « Trêve de Dieu » interdisait les bagarres du mercredi soir au lundi matin ; Il fut ordonné aussi d’attendre quarante jours avant de se venger ; il fut aussi interdit aux seigneurs de détrousser les voyageurs … Puis il fut aussi décidé, afin de protéger les voyageurs ou les gens poursuivis par un ennemi, que toute personne qui trouverait refuge auprès d’une croix ne serait tout aussi protégée que si elle avait trouvé asile dans une église. Les gens de l’époque étant très superstitieux et ayant une peur atroce de l’enfer, ce « droit d’asile » était généralement respecté. Les calvaires devenaient des lieux sacrés comme les églises et les chapelles. C’est pour cela que beaucoup de calvaires ont été érigés depuis le Moyen-âge le long des Grands Chemins et pas que ..

On peut s’imaginer combien de temps, les pauvres poursuivis devaient attendre, transis de froid et affamés, jusqu’à ce que leurs poursuivants se soient découragés ! Sans doute, les têtes de morts que l’on retrouve sculptées sur beaucoup de calvaires étaient destinées à faire fuir plus rapidement les bandits par peur d’un mauvais sort ou de la damnation ….

Dans le coin, autour de chez moi, lorsque j’habitais Servian, se trouvent de multiples calvaires bien souvent anonymes. Je n’avais pas besoin de m’éloigner car je crois en avoir vu à peu près autant disséminés en Bretagne vers Vannes.

A plusieurs reprises j’ai photographié ces petits édifices dans le but de les répertorier mais par un malin coup du sort, la page qui leur était destinée s’est engloutie dans les arcanes de mon Mac à moins qu’elle ne soit partie irrémédiablement à la corbeille : j’ai essayé néanmoins de rassembler mes souvenirs imagés dans ce petit souvenir filmé. La plupart de ces calvaires portent les noms des domaines, tout autour de Servian et dans le bourg même, que ces croix protègent.

Quelques unes de ces croix…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :