DAPHNIS

Il serait temps à présent que je m’intéresse à Daphnis, l’autre compagnon à quatre pattes de la maisonnée.

Daphnis à fait son apparition un après midi de juin 2008 dans le jardin de la villa que nous avions fait édifier à Servian (gros bourg entre Béziers et Pézenas) à la retraite de mon mari. Ce dernier pensant que c’était un lérot m’avait, avant de s’en débarrasser, fait découvrir un petit animal blanc et roux de quelques jours qui avait ses oreilles collées et les yeux fermés.

Daphné, le nom que je lui avais donné à l’époque, n’avait que quelques jours, jeté par-dessus la haie vraisemblablement par sa mère ou quelque individu soucieux de se débarrasser d’une portée non désirée.

Ayant obtenu de le garder au moins le temps de le sevrer, je m’attachais à ce petit bébé car plus qu’un chiot, un chaton est adorable à élever. Avec des soins appropriés il grandit jusqu’à ce que je découvre qu’en fait Daphné était un beau mâle et que je me mette en quête d’un nouveau nom de baptême. Daphnis s’imposait à moi à vrai dire assez rapidement.

Mieux qu’un long discours, je vous propose un petit film que j’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser :

… et je n’ai jamais tenu ma promesse de faire d’autres films de l’éducation de Daphnis… mais à présent, âgé de 13 ans, il occupe toujours une place de choix au sein de la maisonnée. Il n’en craint pas moins Chloé, éternelle joueuse qui cherche à capter son attention et préfère se réfugier dans le jardin pour ne pas subir ses « tendres » assauts.

En fait je suis insincère quand je dis cela. Daphnis a, tout comme Chanel, sa propre page sur l’un de mes sites sur lesquels je mettrai des liens d’accès. Au début de son existence je postais quasiment tout le temps aussi bien pour Chanel que pour Daphnis, surtout quand ce dernier a disparu. Nous l’avons cherché pendant deux jours entiers et ce n’est que le troisième jour à minuit et alors que je sortais Joy – la première de mes Yorkshire – je le retrouvai devant notre porche, nous attendant, ensanglanté et claudiquant… nous nous sommes toujours demandé avec Jean-Louis comment il avait pu franchir la clôture de 1,80 mètre dans l’état où il était. Le lendemain le verdict était tombé : rotule en miettes et un seul diagnostic : l’opération. Alors que je demandais au vétérinaire s’il resterait handicapé, il m’a répondu que les chats avaient la chance de pouvoir remplacer leurs articulations par un faisceau de ligaments qui reformaient au bout de six mois celles-ci. C’est ce qui s’est produit !!! C’est sans doute pour cette raison que selon l’adage les chats ont neuf vies (six dans les pays du moyen orient et sept en Italie ou Grèce ou ailleurs) …

Aujourd’hui Daphnis a plus de treize ans et il continue d’avoir des accidents plus ou moins bénins. Ainsi il y a deux jours il est revenu avec une blessure en plein milieu de la colonne vertébrale que j’ai tenté de réparer en attendant de voir le vétérinaire. Ce devait être fait ce matin mais sa relative passivité m’a conduite à relâcher la garde et à mal fermer sa boîte de transport. Du coup il s’est empressé de sauter avant que j’aie eu le temps de fermer la portière de la voiture et j’ai dû reporter le rendez-vous au lendemain.

En attendant il se balade avec une énorme bande autour de l’abdomen dont il n’arrive pas – pour l’instant – à se séparer. J’essaierai de prendre une photo quand il reviendra. Mais hier soir il recherchait manifestement notre affection et j’ai dû me faire une petite place dans le lit conjugal pourtant vaste entre à gauche Chloé et à droite Daphnis qui s’étalait de tout son long !!!

Voilà L’explication ! Daphnis s’est battu et apparemment depuis plus de trois jours. La plaie s’est infectée et le plus installé. Il est actuellement anesthésié pour une petite intervention cet après-midi et j’en saurai plus alors.

Je crois savoir qui est l’auteur de cette plaie, manifestement un coup de griffe qui est devenu purulent. Il s’agit d’un chaton encore jeune qui prétend conquérir le territoire de Daphnis. Lui aussi est roux !

Un commentaire

  1. Pour lui faire écrire quelque chose en tant que commentaire j’ai beau me lever aux aurores, je n’y arrive pas. Alors j’ai renoncé. Mais il aime Daphnis presque autant que Chloé pour laquelle il a une affection démesurée. Et cette dernière le lui rend bien alors que Daphnis se pare d’une attitude dédaigneuse comme savent le faire les félidés.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s