BAMBOUSERAIE D’ANDUZE

(Voir situation sur carte : Languedoc-Roussillon)

C’est un parc qui nous est presque devenu familier tant nous y sommes allés, d’abord pour le découvrir en hiver comme en été ensuite pour le faire découvrir à nos amis parisiens.

La bambouseraie en Cévennes (connue aussi sous le nom bambouseraie d’Anduze ou bambouseraie de Prafrance) est un jardin exotique situé à Générargues dans le Gard.

Unique en Europe par ses dimensions, la bambouseraie en Cévennes se situe dans un domaine d’une superficie de 34 hectares (le parc, seule partie ouverte au public, couvre à lui seul 15 hectares) à 11 km au sud-ouest d’Alès et à 2 km au nord d’Anduze. Elle contient des bambous plantés à partir de 1856 par Eugène Mazel.

C’est un parc ouvert au public, qui comprend :

Les bambous prospèrent dans ce site qui bénéficie d’un climat très favorable à leur culture et forment une véritable jungle. Ce parc a servi de cadre pour le tournage de plusieurs films, dont Le Salaire de la peur, d’après le roman de Georges Arnaud, et Paul et Virginie.

(Source Wikipédia)

  • une forêt de bambous géants ;
  • le bambousarium : propose sur une petite surface une sélection de différentes espèces de bambous présents sur le site ;
  • un jardin d’inspiration japonaise ;
  • un labyrinthe ;
  • un village laotien ;
  • le vallon du Dragon : ce jardin japonais créé en 2000 (année du Dragon), s’étend sur 15 000 m2 et repose sur les principes du Feng Shui ;
  • des serres construites en 1860 par Eugène Mazel ;
  • un jardin floral ;
  • Le jardin des Bassins d’Eugène
  • Une jardinerie (ventes de bambous et nombreuses autres plantes)

L’été dernier, lors de notre dernière visite avec des cousins, nous avons pu tester le parcours sur filets qui est plutôt une balade aérienne à huit mètres de hauteur , dernière attraction créée en juillet 2021 et accessible à presque tous.

Régulièrement depuis sa création la Cèze et le Gardon viennent perturber l’harmonie de ce parc au point de quasiment totalement le détruire (la plus haute de ces crues ayant atteint 4 mètres). Mais tel le phénix renaissant de ses cendres, la Bambouseraie nous revient à chaque fois plus belle. ce sont hélas les conséquences des fameux épisodes cévenols qui ravagent à intervalles réguliers cette superbe région.

(Source internet)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :